Chaque maladie représente un écartement de la norme. Si un organe commence à vibrer à un rythme vibratoire diffèrent de celui nécessaire à son bon fonctionnement, on assiste à l’arrivée de la maladie.

Dans notre organisme chaque cellule possède son rythme vibratoire . Chaque groupe de cellules en possède un autre et les organes vibre à un rythme encore diffèrent.

Chaque partie du corps humain possède une structure vibratoire qui lui correspond. Le champ isoélectrique de basse fréquence de la Terre, le champ magnétique terrestre et le champ électrostatique de notre corps sont étroitement entrelacés. Ainsi, les rythmes internes de l’organisme interagissent avec les rythmes externes de l’environnement.

Cela influence l’équilibre psycho-physique de la personne. Cette vibration naturelle émet une fréquence de 7,5 Hz qui est précisément la fréquence de résonance des structures cérébrales des mammifères.

Selon mes hypothèse et mes expériences, un des outils nécessaires pour reprogrammer la structure vibratoire est  la production d’ondes scalaires par les biais d’un transmetteur  de cette énergie.

Les ondes scalaires

Nikola Tesla a été le premier à mettre en évidence l’existence des ondes scalaires .Des chercheurs de l’Université du Pirée avancent que le métabolisme humain de base nécessite de 12 000 calories chaque jour, dont un quart au maximum proviendrait des aliments solides ; un autre quart serait tiré à travers les mitochondrie, de l’hydrogène de l’eau et le 50% de nos besoins énergétiques seraient fournis par la lumière cosmique touchant la terre.

C’est le Pr Konstantin Meyl, qui a continué les études de Tesla en affirment que ce rayonnement est supporté par les neutrinos, les seules particules connues à ce jour pour pouvoir traverser la terre entière sans être déviées .

Le Pr Meyl nous apprend que les neutrinos voyagent sous la forme d’ondes dites scalaires et qu’elles s’orientent dans l’espace lorsqu’une résonance s’établit entre la source et la cible ; ces ondes sont de forme spirale exactement comme les protéines sous forme active et les ADN de chaque cellule d’un végétal, d’un animal ou d’un être humain sont de forme spirale ou hélicoïdale .

Chaque parcelle d’un corps vivant est donc un récepteur à ondes scalaires et l’information portée par ses ondes ne diminue pas avec la distance.

Cependant, lors de mes programmations énergétiques, j’utilise mes empreintes digitales pour programmer l’environnement et canaliser l’énergie nécessaire pour permettre aux organes de vibrer à la juste fréquence . Cela me permet de faire une programmation beaucoup plus puissante puisque l’environnement est plus réactif aux ondes à spirale.

L’ADN et les ondes scalaires

L’homme est un être complexe, plus électromagnétique que chimique et sensible aux champs électromagnétiques naturels et artificiellement provoqués. Le pont qui relie les résonances du système solaire et les fréquences cérébrales se situe dans l’hélice de l’ADN humain qui s’est structuré dans l’environnement Terrestre.

Ainsi, en créant une connexion énergétique avec l’Adn du sujet, il est tout à fait possible de le modifier, de le reprogrammer, puisqu’il s’agit d’un flux d’informations.

C’est ainsi  Nikola Tesla qui avait déjà démontré que les ondes en vortex étaient reçues avec un rendement supérieur à 1. Il suffit d’envoyer quelques microwatts et l’information portée sera amplifié jusqu’à son récepteur, grâce aux ondes de l’environnement.

Les ondes scalaires nourrissent tout le corps vivant par résonance, en faisant vibrer ou osciller les ADN, les protéines, les métaux qui sont en nous. Si nous régularisons la fréquence vibratoire de l’organisme grâce aux ondes scalaires , il est possible de reprogrammer toutes les cellules sénescentes.

Notre cerveau aussi émette des ondes en spirale dès que la résonance est établie et elles sont reçues même à des milliers de kilomètres de distance.

L’être humain est la première machine à ondes scalaires

L’être humain est la première « machine » à ondes scalaires . Pour manifester ces ondes scalaires, le corps humain doit produire de l’électricité. C’est de cette manière que l’information traverse  l’influx nerveux.

Pour produire une onde scalaire le corps humain doit donc amplifier son potentiel électrique. Pour cela, il faut un émetteur et une source d’énergie. Cependant, dans notre cas les deux lobes du cerveau humain sont les deux antennes émetteur/récepteur qui peuvent produire des ondes scalaires.

Afin de produire les ondes scalaires, il est indispensables que le sujet est en état modifié de conscience puisque le ralentissement de l’activité cérébrale permet l’émanation d’un champs de type scalaire.

Ainsi, nous l’avons vu en 1974 avec Jean-Pierre Girard , que la pensée ne génère pas automatiquement des ondes scalaires, car l’état d’esprit ordinaire de l’humain ne lui permet pas de contrôler efficacement les ondes produites par son cerveau. De plus, la culture propre à notre réalité sociale ajoute des tabous qui limitent pleinement les capacités de l’individu.

Les états modifiés de conscience et la production d’ondes scalaires

Je pense que les états modifié de conscience soient la clé pour dénouer les blocages psycho-émotionnelles et énergétiques et pour introduire dans le cerveau l’information nécessaire à la reprogrammation.

C’est lors d’un état modifié de conscience, particulièrement, lors de l’état appelé Sichort (le stade hypnotique, le plus profond connu à ce jour) que le cerveau s’active totalement , le rythme cardiaque diminue et le corps nécessitent de moins de ressources. Cela permet à l’organisme d’activer de 4 à 6 fois plus rapidement que à l’état de veille le processus de guérison. Pour mieux vous faire comprendre, le sujet récupère l’équivalent de 4H de sommeil en 15 minutes pendant que le subconscient réorganise toutes les informations.

Tout est une question d’information

De la même manière que la salamandre possède l’information pour régénérer toutes les parties de son corps, le corps humain a l’information concernent la cicatrisation.Tout est une question d’informations. Il suffit d’intégrer l’information pertinente et l’auto régénération de la partie malade devient possible.

Les états modifiés de conscience correspondent à plusieurs phénomènes bien précis.Ainsi, il y a des niveaux de transe qui permettent d’anesthésier et de soigner le sujet. D’après le célèbre chirurgien écossais James Esdaile, cet état aussi appelé Coma Hypnotique ,est principalement marqué par une anesthésie tactile sur tout le corps et une catatonie complète .

 Cependant ,le processus d’apprentissage et d’intégration d’une information est différent de celui de l’état ordinaire. Normalement avant que l’information puisse être intégrée par le cerveau ,elle passe par le control et l’analyse de la partie consciente. Tandis que lors d’un état modifié de conscience, l’information est intégrée sans qu’aucune forme de contrôle intellectuel n’arrive à se produire.

Avec cela, je veux vous dire que lors d’un état modifié de conscience il est possible de faire intégrer au cerveau, l’information concernent la reprogrammation de la cellule ou de l’organe malade.

Les états modifiés de conscience et la canalisation énergétique

Lors de mes expériences d’hypnose, j’ai pu remarquer que pendant l’état modifié de conscience, les ondes produite par le cerveau permettent au sujet de connecter chaque partie de son être et de faire une expansion de conscience. Ainsi, le corps et l’esprit vibrent à la même fréquence et l’énergie émise se connecte au champs magnétique de l’Univers.

Cette interconnexion d’ondes permet aussi de connecter les cellules sénescentes avec des autres énergies de l’univers capables de reprogrammer les charges énergétiques des cellules et de régulariser leur rythme vibratoire.

Néanmoins, lors de la production des ondes de type Thêta , le cerveau active son système sympathique et parasympathique, les perceptions sensorielles sont modifiées et le cerveau acquiert la capacité de se contrôler lui-même.

Lorsque la personne attend des cycles d’ondes cérébrales de 8 Hz, il entre de facto en résonance avec la première fréquence Schuman, qui est de très exactement 7,83 Hz. Cet état modifié de conscience nous permet certainement de mieux absorber les ondes scalaires de notre environnement,

L’état modifié de conscience, non seulement nous met en résonance avec la source d’énergie infinie de l’Univers – via le 7,82 Hz – , mais en plus, cela nous permet de canaliser  cette énergie et de l’envoyer ou nous n’avons besoins.