La plupart des personnes craint la mort.

Si vous réfléchissez, il y a que l’homme qui a conscience de la mort et cela l’amène à vivre dans l’inquiétude que d’un moment à l’autre, elle puisse arriver en mettent fin à son existence.

Néanmoins, la peur de la mort est inconsciente et l’instant de survie de l’individu la perçoit constamment comme une menace. Par conséquent, le cerveau reptilien est obligé à activer sans cesse le système de défense et cela génère un grand stress dans l’organisme.

En vérité, mêmes les personnes très religieuses, craignent la mort puisque les religions ne parlent pas de ce que c’est la mort . Toutefois, elles se limitent simplement à nous parler de ce qu’il y a après la mort. L’au-delà devient donc une punition ou une récompense, selon la conduite de vie sur terre.

L’influence de la religion

Les religions abrahamiques (judaïsme, christianisme, islam) parlent de la mort comme le jour du jugement dernier . Ce jour, Dieu jugera l’homme sur la base de sa conduite de vie sur Terre pour décider si le damner dans les flammes de l’enfer ou l’élever au paradis .

L’enfer

L’enfer est la condamnation éternelle pour la punition des péchés.

Dans les versets 25 :41 de Matthieu nous lisons :

« Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. »

Le pourgatoire

Le purgatoire est un lieu de passage pour l’âme. Elle y va pour se purifier de ses péchés pour pouvoir s’élever au paradis.

L ’Encyclopédie catholique définit le purgatoire comme :« condition ou état pour ceux qui ne se sont pas totalement aliénés de Dieu par leurs péchés, mais qui temporairement et partiellement sont aliénés de Dieu tandis que leur amour est rendu parfait et qu’elles donnent la satisfaction pour leurs péchés ».

encyclopédie catholique

Le paradis

Le paradis est la récompense pour ceux qui ont eu une conduite de vie orienté vers l’amour pour Dieu et pour le prochain.

Dans les versets 2 3 :42, Luc écrit :

« amen je te déclare : aujourd’hui, avec moi ,tu seras dans le Paradis ».

En effet, ces religions apprennent l’immortalité de l’âme mais au même temps elles disent que l’homme a une seule vie pour être juste devant les yeux de Dieu et que seulement après sa vie terrain il pourra bénéficier de l’immortalité de son âme.

La religion et la reincarnation

En étudient la Bible , j’ai remarqué en plusieurs occasion que le concept de réincarnation est très présent.

Dans la Bible on lit : « J’ai mis devant toi la vie et la mort » et « Celui qui conservera sa vie la perdra et celui qui la perdra la retrouvera ».

La Bible parle plus de trois cents fois du Retour du Seigneur Jésus-Christ. Jésus Lui-même dit à ses disciples : « Je reviendrai » (Jean 14 : 3)

Je me suis donc posé la question :

« pour quelle raison les religions nous ont caché le concept de réincarnation ? »

La première observation que j’ai fait a été la suivante :  « si les religions auraient parlé directement de la réincarnation, l’homme aurait su de disposer d’une multitude de vies pour faire ses apprentissages et évoluer. Il n’aurait donc, pas donné toute cette importance au concept de « temps ».

En nous disent  « vous avez une seule vie , donc une seule chance de devenir juste devant les yeux de Dieu », ils ont réussi à créer le stress de la course derrière le temps, de la peur du jugement et de la frustration.

Le monde occidentale actuel vit dans la crise profonde à cause de ces enseignements.

En ce moment, la population occidentale vit un grand conflit . D’un côté les personnes veulent jouir au maximum de la seule vie dont elles croient de disposer. D’un autre côte, elles sont victimes de leurs conditionnements et cela les amènent à vivre en étant dans la totale souffrance.

Néanmoins, l’Autorité religieuse a bien jouée ses cartes puisque ,en cachent aux êtres humains l’existence de la loi de la réincarnation et donc, le sens de la vie, elle a permis de créer la société matérialiste dans la quelle nous vivons. Ainsi, elle a réussi à soumettre des peuples entiers par les biais de la peur.

Cependant, l’être humain a appris à opposer le sens de la vie à celui de la mort alors qu’il aurait du apprendre à associer le sens de la mort à celui de la renaissance.

La mort est juste un passage transitoire qui permet à l’âme de quitter la Terre pour s’élever à des plus hauts niveaux vibratoires de conscience.