Quelles sont les raisons qui vous empêchent de parler librement ? Pourquoi vous êtes en souffrance sans vous donner des véritables raisons?                                                                                                                         Combien l’avis des autres vous touche t-il ? Pourquoi vous n’arrivez pas à écouter vos vrais besoins? Toutes ces questions font partie de nous mais sont aussi là pour être réglées. C’est pourquoi, l’hypnose intervient sur des cas très précis autant que sur des problématiques plus larges. Chaque séance est unique et l’hypnose est avant tout un accompagnement de votre personnalité.

Existe-t-il un lien entre le prise de décision et les conditionnements inconscients?

« L’homme agissant lui-même est, il est vrai, dans l’illusion du libre arbitre ;

si, un instant, la roue du monde s’arrêtait et qu’il y eût là une intelligence calculatrice omnisciente pour mettre à profit cette pause,

elle pourrait continuer à calculer l’avenir de chaque être jusqu’aux temps les plus éloignés et marquer toute trace où cette roue passerait désormais.

L’illusion sur soi-même de l’homme agissant, la conviction de son libre arbitre, appartient également à ce mécanisme, qui est objet de calcul. »

Nietzsche

Qu’est ce que le libre arbitre?

Le libre arbitre est la faculté de choisir parmi plusieurs possibilités sans subir aucun conditionnement .Un individu qui possède le libre arbitre choisit en étant en pleine conscience de ses actions.

Ce n’est pas notre cas …Nous vivons en étant esclaves psychologiques!L’être humain vit dans l’illusion d’être libre puisque il a renoncé à sa liberté le moment de sa venue au monde.

L’Homme s’incarne sur Terre en ayant en soi toutes les ressources nécessaires pour son chemin de vie. Cependant ,il arrive au monde avec son individualité, son unicité, ses capacités ,ses talents et son libre arbitre.

Malheureusement, depuis la naissance de l’individu , l’ inconscient  intègre couches sur couches de programmations qui conditionnent complètement son modelé d’interprétation du monde.Cela éloigne l’individu de son unicité et de sa nature divine et l’homologue aux autres individus.

Par conséquent, les êtres humains apprennent à communiquer avec le monde en ayant une fausse identité qui se compose de plusieurs personnalités. Personnalité dérive du latin persona et veut dire masque.

Cependant, les masques influencent de manière inconsciente tous les choix, les comportements, les pensées, les attitudes… de l’individu qui est dans l’illusion d’être libre et d’être pleinement conscient de ses actes mais en vérité il est esclave de soi-même.

Par cela j’entends que c’est tout ce qui a été programmé dans l’ inconscient de la personne qui choisit parmi les possibilités avant que la décision ait atteint son niveau conscient !

L’homme, la science et l’ illusion de la liberté.

Einstein a dit : «Je ne crois pas, au sens philosophique du terme, à la liberté de l’homme. Chacun agit non seulement sous une contrainte extérieure, mais aussi d’après une nécessité intérieure».

Au cours des siècles, la science et la philosophie se sont beaucoup intéressées au libre arbitre et elles ont avancée des importantes expériences scientifiques à ce sujet.La recherche neuro-scientifique s’est fixé l’objectif de prouver l’existence d’un lien entre le fonctionnement du cerveau et la faculté de prise de décision.

Ainsi, les neuro-scientifiques veulent prouver que la décision elle-même serait déjà prise de façon non consciente par le cerveau. Cependant, c’est seulement lorsque la décision a été prise inconsciemment que l’inconscient communique le choix au conscient.

Par conséquent, les êtres humains pensent d’ agir de manière consciente mais ce sont bien leurs conditionnements inconscients qui choisissent à leurs place !Les neuro-scientifiques sont d’accord pour affirmer qu’une action n’est libre que si elle résulte d’une décision prise consciemment par le sujet.

Ainsi, il  est  probable que les personnes ne prennent jamais consciemment la décision de réaliser une action.Probablement, il n’existe pas de libre arbitre et cela a été prouvé grâce à des expériences scientifiques.

L’expérience de Fried.

En 2011, Itzhak Fried, avait commencé son expérience sur des sujets souffrant d’épilepsie que l’on ne pouvait pas soigner avec un traitement médicale de routine . Pour cela, il avait implanté des électrodes dans le cerveau de ces personnes afin de localiser les foyers de début des crises, en reprenant  le protocole de Libet, un autre neuro-scientifique qui s’intéressait au même sujet d’étude.

Pour cette expérience, Fried avait installé les sujets devant des ordinateurs. Sur chaque ordinateur, il y avait la représentation d’un cadran d’horloge analogique et les sujet devaient appuyer sur une touche du clavier lorsqu’ils en avaient envie.

Grâce à cette expérience, Fried a pu démontrer que lors d’une prise de décision, c’est l’inconscient qui choisit. Cependant, c’est en se rapprochent du foyer spécifique des neurones concernés que Fried a pu atteindre des importants résultats.

Ainsi , il à détecté une activité d’environ 1.5 secondes avant que le sujet ne prenne la décision consciente d’appuyer sur une touche.Par conséquent, c’est  l’ inconscient qui prend la décision environ 1.5 secondes avant que le sujet reçoive la décision au niveau conscient.

L’être humain souffre puisqu’il vit dans l ‘esclavage psychologique.

L’Homme est esclave de soi-même .Cela est une des raisons principales pour lesquels la plupart des personnes est névrosés et déprimée.L’être humain a installé dans son inconscients des automatismes et des schémas limitants  qui déterminent sans cesse les mêmes choix destructeurs .

C’est seulement en prenant conscience des ses conditionnements qu’il pourra récupérer un peu de son libre arbitre.Si vous sentez d’être victime des évènements de votre vie, de vos émotions, de votre environnement… vous n’avez pas de libre arbitre.Vous pensez décider, mais vous n’êtes pas présent en pleine conscience.

Seulement l’âme possède le libre arbitre .Quand vous serez orienté vers le chemin d’évolution de votre âme  vous pourriez reprendre votre faculté de choisir librement .

Lors d’un choix, posez vous la question :

  • « en prennent cette décision, est ce que c’est moi qui choisit librement et consciemment ou mon choix dérive d’un conditionnement ? »
  • « Pourquoi aurai-je besoin de telle chose dans la vie ? »
  • « Est-ce que j’ai vraiment envie de le faire ou je m’ impose ce choix ?…

De telle manière vous commencez à vous écouter, à  connaitre vos vrais besoins et vos désirs les plus profonds.Ainsi, vous allez identifier vos masques pour les comprendre et vous en libérer.

Maintenant vous avez le choix…

Vous pouvez continuer à vivre enfermé dans votre illusion ou choisir de vous libérer de tous vos conditionnements et commencer votre chemin d’évolution de l’âme.

A quel moment de la vie, l’individu commence à subir les conditionnements?

Depuis son incarnation sur Terre comme fœtus jusqu’à l‘âge de 6-7 ans, l’individu absorbe comme une éponge , dans son inconscient , tous les conditionnements qu’il perçoit de l’extérieur sans aucune critique ni jugement.Ensuite, vers l’âge de 6/7 ans , l’enfant forme dans son cerveau le corps calleux qui sépare les deux hémisphères cérébrales .

Cette séparation des hémisphères dote l’individu du sens du jugement et de la critique.Par conséquent l’enfant est capable de distinguer le bien et le mal, le juste et l’injuste , le bon et le mauvais, sur la base de toutes les croyances, les valeurs, les idéaux…que les différentes formes d’autorités lui ont transmit .

Pourquoi l’enfant crée des masques pour interagir avec les autres?

Dès sa naissance, l’enfant doit vite renoncer à la joie de l’expression de soi pour connaître la douleur du rejet. Les critiques et les conditionnements qu’il reçoit lorsque il exprime son individualité et ses talents l’amènent à se sentir rejeté pour ce qu’il est.Cependant, la souffrance qui l’envahit est si forte que l’enfant commence à se rejeter soi-même et à ne plus accepter son identité.

A la suite de n’importe quelle expérience que l’enfant perçoit comme traumatique, l’inconscient crée des faux besoins et des croyances limitantes. Cela amène l’enfant à  ne plus écouter ses besoins et ses désirs et à ne plus exprimer son individualité .

Par conséquent, l’inconscient créer un masque, une fausse personnalité pour  protéger  l’enfant de la souffrance liée à la blessure ainsi que pour satisfaire ses nouveaux faux besoins.Cela lui donne aussi l’illusion d’être accepté et aimé par les autres.

A chaque fois que l’enfant vit une expérience traumatique, son inconscient crée un masque…Vous vous imaginez le nombre de personnalités qui agissent inconsciemment en limitent complètement la liberté de choix de chaque individu?

Si l’être humain ne prend pas conscience de ses masques  il laisse tout le pouvoir d’action à son Ego et cela peut provoquer d’ importantes conséquences négatives dans sa vie.

L’ego et ses personnalités.

Les masques que l’individu crée  l’éloigne de son chemin d’évolution et le déconnecte de son âme et de sa nature divine.Cela laisse tout le pouvoir d’action à l’Ego. L’ego est un personnage illusoire qui joue les rôles des différents personnalités qui l’individu a créés.

D’ailleurs l’ego a conscience de pouvoir disparaître d’un moment à l’autre . Par conséquent il amène la personne à avoir peur des changements pour garder sa place. L’ego enferme l’individu dans des schémas mentaux automatisés, avec des pensées et des habitudes limitantes pour l’empêcher de progresser.Ainsi, il adore générer des doutes afin que la personne manque de confiance en elle . Cela limite son pouvoir d’action.

L’ego est un personnage très malin et il arrive toujours à trouver stratégiquement des raisonnements et des explications valables pour convaincre le sujet à rester dans la situation toxique et ne pas changer. En conséquence, la personne pense d’ être le maitre de sa vie mais  en vérité est victime de tous ses conditionnements inconscients.

L’ego amène l’être humain à croire qu’il est le meilleur  et cela pousse l’individu à rechercher sans cesse la compétition avec les autres  afin de satisfaire ses faux besoins d’admiration, d’acceptation, de reconnaissance…

L’être humain est victime d’un esclavage psychologique.

Il y a une grande différence entre un homme libre et un esclave : « Un homme esclave agit selon l’autorité tandis que un homme libre agit selon son authenticité. » Par Autorité j’entend tout ceux qui ont eu une forte influence sur le développement de l’identité de l’individu. Il s’agit des parents, des prêtres, des professeurs, des politiciens, etc.

Ces différentes formes d’Autorité ont transmis à l’Homme des idéaux , des valeurs, des principes…très clairs à respecter en étant obéissant. L’Homme esclave a abandonné son individualité pour s’intégrer à la masse et il a renoncé à son pouvoir d’action pour se soumettre à l’Autorité.

L’ homme libre vit dans l’instant présent sans nécessité de voyager dans le passé ni de se projeter dans le futur. Il s’est rebellé contre l’obéissance et l’esclavage et il a choisit d’exprimer son être en toute authenticité.

L’homme libre est pleinement responsable de ses acte et il a pleinement conscience de son potentiel.

L’homme qui vit librement a dû expérimenter deux types de liberté :

  • Pour commencer, l’homme libre a du prendre conscience de tous les conditionnements qu’il subissait pour se libérer de l’illusion.
  • Ensuite, il a du passer par un processus d’introspection et de transformation personnelle pour se libérer des ses chaines invisible et expérimenter la liberté  qui dérive de la reconnexion à soi.

Le véritable changement consiste à rechercher les conditionnements qui sont à l’origine de  l’esclavage psychologique afin de les comprendre, les dépasser et s’en libérer définitivement…

Pour cela il faut du courage.Un individu qui souhaite dévoiler l’illusion pour devenir libre, doit abandonner toutes les certitudes qu’il a intégré dans son existence, pour faire le vide en soi et s’ouvrir à l’inconnu.

Cela n’est pas évident puisque l’individu vit dans son cocon de sécurité sans jamais oser sortir. L’être humain a appris à tout contrôler dans son espace de confort.  Même s’il fait face à certaines problématiques, il préfère ne rien changer dans sa vie pour avoir l’illusion de se sentir en sécurité.

L’Homme et le oiseau dans la cage.

On pourrait comparer l’être humain dans son cocon de sécurité à un oiseau dans une cage.

Imaginez un oiseau qui nait et grandit dans une cage. Au bout d’un certain temps on lui ouvre la porte et on l’invite à sortir. Curieusement , sa première réaction ne sera pas la fuite.

Le oiseau n’a pas envie de sortir puisqu’il a peur. Soudain , il est envahit par des peurs et des doutes qui l’inhibent à l’action.  Le petit oiseau commence à se dire :                                                                                           “ Où trouverai-je de la nourriture si je sors d’ici ? ”“ Où dormirai-je pendant les nuits froides ? »« Quand pourrai-je à nouveau chanter sans avoir toutes ces responsabilité à assumer ? »…

Tous ses conditionnement amènent le oiseau à choisir  de ne pas sortir de la cage afin de s’assurer ses besoins primaires. De la même manière , l’être humain choisit de ne pas sortir de sa prison pour avoir l’illusion de se sentir en sécurité dans son nid. Lorsque il pense au changement une série de réactions émotionnelles s’activent et il retombe dans le piège de la peur.

C’est justement le problème.

Les êtres humain ont besoin d’être rassurés sans cesse puisque ils sont programmés à vivre dans la peur.

« Qu’est ce que l’esclave fera de soi en étant libre ? »

L’être humain se demande : « Qu’est ce que je ferai de moi en étant libre ? ». Etonnement , l’individu se sent en pleine sécurité dans son esclavage. Ses habitudes, ses automatismes l’ont transformé en robot et il sait dans le moindre détail comment se comporter pour se sentir rassuré.

Cependant, la  liberté est synonyme de responsabilité .Etre libre veut dire savoir oser se prendre les responsabilités de ses actions.Ce n’est pas par hasard que la société a appris à l’Homme à décharger toujours la responsabilité sur les autres sans jamais assumer ses actes.

L’Homme libre prend le risque  d’être traité de fou et de se retrouver marginalisé mais cela ne l’inquiète pas.A travers des prises de conscience il a compris les mécanismes à l’origine de ses conditionnement et il s’en est libéré .Ainsi, l’Homme libre a choisit d’exister en tant qu’individu dans son unicité et il s’est rebellé à toute forme d’autorités. Cependant ,il n’a pas révolutionné le système de l’Autorité mais il s’est rebellé à ce dernier.

La rébellion est différente de la révolution.

La révolution est un phénomène de masse qui implique une foule de personnes qui se battent pour quelque chose d’extérieur à eux-mêmes.

La rébellion est singulière et unique. L’individu la vit à l’intérieur de soi.Grâce à la rébellion, l’individu se liber de ses programmations pour se rapprocher de son cœur et se connecter à sa créativité .

Le rebelle commence à détruire pour se reconstruire.De cette façon, il redonne naissance à son individualité, à laquelle il a dû renoncer en venant au monde.A travers la rébellion, l’individu transforme son aptitude à la soumission en force créatrice.

Cette force créatrice lui permet de se libérer de ses limitations pour se reconnecter à sa nature divine` .