Le premier à avoir exploré le concept d’inconscient est le docteur Sigmund Freud.

Pour Freud, la conscience n’est que la surface d’un iceberg, “ce qui est connu de soi-même” .

Toute la partie profondément immergé représente l’inconscient, ce dont nous n’avons pas conscience.

“Il se passe dans le psychisme bien plus de choses qu’il ne peut s’en révéler à la conscience. »

Cependant, Freud a fait une présentation obscure de l’inconscient et peu ouverte à la créativité et au changement.

Toutefois, c’est Milton Erickson qui a avancé une définition de l’inconscient positive et productive . Pour lui, “l’inconscient est un infini réservoir de ressources”.

La communication entre le conscient et l’inconscient

Le conscient et l’inconscient communiquent entre eux sans cesse.

Le conscient envoie l’information à l’inconscient au moyen des 5 sens et l’inconscient lui répond à travers les sentiments, les émotions, les sensations . Ces derniers se traduisent en comportements, réactions, reflex, paroles.

Votre inconscient est  comme un ordinateur sur lequel vous avez  enregistrées toutes les mémoires de votre vécu.

Cependant, à chaque fois que le conscient envoie une information à l’inconscient, ce dernier répond sur la base de ce qui est enregistré sur son hard-disc. Depuis votre naissance, vous avez enregistré sur cet hard-disc des couches de conditionnements qui déterminent vos choix sans que vous n’ayez conscience.
Ces sont vos peurs, vos croyances, vos attitudes, vos valeurs qui influencent votre relation avec le monde.

Le processus d’intégration de la réalité chez l’enfant

Dès la naissance jusqu’à l’âge de 6-7 ans, l’enfant intègre sans aucune critique ni jugement, toutes les informations qu’il reçoit de l’extérieur. Ces derniers sont enregistrée comme des vérités incontestables.

Ensuite, vers l’âge de 6-7 ans, avec la formation du corps calleux qui sépare les deux hémisphères , l’enfant développe le sens critique. Cela lui permet d’interpréter la réalité à travers son modelé du monde et de séparer le bien du mal, le juste et l’injuste(etc…) sur la base de tout ce qu’il a intégré.

Toutefois, des études ont démontré que , déjà au cours de la vie utérine, l’inconscient du fœtus enregistra des impressions. Par exemple, il intègre les peurs et les angoisses de la mère , qui déterminerons à la suite son système d’interprétation du monde.

L’inconscient a toujours le dernier mot!

Combien de fois vous pensez d’agir d’une manière mais lorsque la situation se présente, vous faites le contraire de ce que vous avez prévu de faire?

Cependant, cela arrive parce que l’inconscient a toujours le dernier mot sur tout. C’est seulement lorsque la décision a été prise au niveau inconscient, que ce dernier communique ce choix au niveau conscient.http://devoilerlillusion.com/?p=96