Pourquoi s'éveiller à la pleine conscience : le stress ~ Avancer librement
L'hypnose et les soins énergétiques peuvent vous aider dans votre démarche de développement personnel .
depression - burn-out - addictions - développement- insomnie- maladie- troubles alimentaires - troubles sexuelles- troubles du sommeil - troibles du comportement - hypnose thérapeutique - hypnose spirituelle - hypnose eriksonienne - hypnose de régression - soins énergétique - mémoires cellulaire - libération émotionnel - stress - traumatisme- stress post traumatique - douleurs chronique -
898
page-template-default,page,page-id-898,nouveau-core-1.0.2,op-plugin,woocommerce-no-js,ajax_leftright,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.1,vc_responsive

Pourquoi s’éveiller à la pleine conscience : le stress

Comment l’organisme répond au stress.

Un individu stressé est dans l’incapacité de réfléchir et de prendre des décisions. Son organisme est dans un système de survie qui réagit à la menace à travers la fuite ou le combat.

Par conséquent, une personne stressée est dans l’incapacité de voir ce qu’il se passe autour d’elle. Cependant , elle finit par accepter tout ce que lui est imposé de l’extérieur sans jamais poser des questions . Ainsi, telle qu’un robot elle vit d’une manière automatique sans aucune conscience de soi. . Pour le cerveau, la menace qui active le moteur du système de défense au stress est  « la douleur ». Or, le cerveau ne fait aucune différence entre une souffrance physique ou émotionnelle. Dans les deux cas, il active le système de défense.

Parmi les trois cerveaux, c’est le reptilien qui s’occupe d’activer le système de défense au stress. L’homme a ce cerveau en commun avec les animaux. Cependant, le cerveau reptilien réagit  à deux stimuli : le  » j’aime »  et le  » je n’aime pas « . Pour le dire simplement, sa fonction est de rapprocher l’individu au plaisir et de l’ éloigner de la souffrance.

Le fonctionnement du stress

Pour commencer, le sujet reçoit l’information de l’extérieur qui  passe par le cerveau reptilien. Ce dernier l’analyse dans l’immédiat et l’identifie comme un plaisir ou comme une  menace pour l’individu. Si le reptilien perçoit l’information comme une menace, il déclenche l’alarme.

Pour cela, il envoie un message aux glandes surrénales (les glandes du stress) qui reçoivent l’information et génèrent du cortisol . Ces glandes ordonnent à tout le corps de contourner le sang vers les muscles qui permettent la réaction, c’est-à-dire « les jambes et les bras ». Cependant ,le cerveau reptilien permet trois réactions possibles :

  • la fuite
  • le combat
  • l’inhibition

L’ alerte déclenchée par le cerveau reptilien prépare  l’individu à réagir pour sa survie. Par conséquent, il ne peut pas réfléchir puisque tout le sang est dirigé vers le cerveau reptilien, les jambes et les bras.

Les êtres humains et les animaux réagissent de manière différente à l’évacuation du stress dans l’organisme. L’individu devient victime de la menace qu’il perçoit constamment .Tandis que l’animal se plonge à nouveau dans le plaisir du moment présent .

Comment les animaux réagissent au stress

Imaginez un oiseau qui mange des miettes de pain dans un parc. L’ oiseau se nourrit et par conséquent expérimente le plaisir. Pendant qu’il fait cela, un chat le voit et soudain il a envie de satisfaire son besoin de plaisir. Par conséquent, le chat commence à courir vers le oiseau qui perçoit la menace et prend la fuite jusqu’a se sauver.

Dès que le oiseau se sauve,  il se plonge à nouveau dans le plaisir du moment présent et en se posent sur un arbre, il commence à chanter.Ainsi, le chat fait de même de son côté. Il s’allonge sur l’herbe et il profite du moment présent en prenant le soleil.

Chez les animaux, le système de défense au stress s’active seulement quand la menace est réellement présente. Dès que cela a disparu, les animaux ont la capacité de vivre pleinement dans le plaisir du moment présent en oublient l’expérience de stress qu’ils ont vécues.

Comment les êtres humains réagissent au stress?

Imaginez-vous un homme en train de lire un livre dans un parc. Lorsque il vit ce moment de plaisir, soudain entende un chien aboyer. L’homme se regarde autour  et il perçoit  un grand chien qui court dans sa direction. Son cerveau reptilien perçoit la menace et déclenche son système de défense.

Par conséquent, l’homme est incité à la réaction et commence donc  à courir pour s’échapper de la menace.Finalement il parvient à se  mettre en sécurité et à se sauver . Cependant, l’homme peut à nouveau s’assoir et reprendre la lecture de son livre afin d’expérimenter à nouveau le plaisir.En vérité, cela lui sera impossible.

A différence des animaux, les êtres humains  n’évacuent pas si facilement le stress accumulé et le système de défense reste active même après qu’ils sont échappés la menace.Chez l’être humain, les réactions reptiliennes telles que la fuite, le combat et l’inhibition génèrent « la préoccupation ».

A différence des animaux, l’Homme est victime de la « préoccupation »

L’animal vit dans le moment présent tandis que l’homme vit dans la peur. La peur pousse le cerveau reptilien à entrer sans cesse en action et à réagir face à la menace de la douleur.L’individu a appris à  s’inquiéter  pour des choses qui n’existent pas dans le moment présent mais qui pourraient se manifester dans le futur.

Et cela va plus loin …

Même si l’individu a échappé la menace en se mettant en sécurité, il continu à en parler en imaginant les différents scénarios qui auraient pu se réaliser et aux conséquences possibles qui auraient pu lui tomber dessous . Les peurs et les préoccupations enferment l’individu dans un profond état de stress .En conséquence, il perçoit sans cesse des menaces, même lorsqu’il est en sécurité.

Les réactions du cerveau au stress

Le mécanisme de défense au stress est activé lorsque le cerveau reptilien perçoit la menace de la douleur. Cependant, l’individu est victime de la préoccupation et cela l’amène à percevoir sans cesse la douleur. Par conséquent, il interprète la réalité comme une menace et cela l’ enferme dans un système de fuite ou de combat. C’est en effet ce que l’on peut observer aujourd’hui dans la société.

La société a conditionné l’individu à vivre dans la peur en le condamnant à vivre dans un fort stress chronique. En effet, le mécanisme de défense au stress  nécessite que tout le sang de l’organisme soit concentré dans le cerveau reptilien, les jambes et les bras. Cela pour permettre à l’individu de se préparer à la fuite ou au combat.

C’est pour cela que le stress  implique des néfastes conséquences chez l’organisme.

Un individu en stress chronique a son système de défense activé continuellement. Par conséquent, tout son  sang est concentré dans le reptilien, ses jambes et ses bras. Cela l’amène à courir partout sans jamais réussir vraiment à se poser et à se détendre. La problématique est la suivante: si tout le sang est concentré dans ces partie de son corps , peut-il réfléchir ?Malheureusement la réponse est non! C’est ainsi que le système a crée une masse de moutons!

Quels sont les conditionnements qui génèrent inconsciemment le stress chez le peuple?

Le système a  définit des stéréotypes que l’être humain doit respecter afin d’être accepté par la société. Lorsque un individu n’arrive pas à les atteindre, il est envahit par la frustration,  l’insécurité et la peur de ne pas réussir à survenir à ses faux besoins. Cela déclenche dans son organisme un grand niveau de stress qui l’empêche d’être en pleine conscience de soi.

En plus que cela , la société a étudiée dans les moindres détails , tous les stimuli qui évoquent inconsciemment le stress chez l’individu, afin de les distribuer partout dans l’environnement. Par conséquent, chaque jour, chaque individu est confronté à des conditionnements inconscients visés à lui générer du stress afin qu’il ne puisse pas réfléchir.

Je vous fait un exemple.

La vie d’un homme endoctriné à être ordinaire

Frédéric est un homme qui a été  endoctriné par les différentes formes d’autorité à être ordinaire et homologue à la masse.

Frédéric est marrie avec deux enfants et il il  travaille dans un bureau de 9h à 19h avec deux jours de repos par semaine. Il aimerait avoir plus de temps pour être avec sa famille mais il doit travailler pour survenir à ses besoins.

Frédéric passe tout le mois à travailler comme un fou pour gagner de l’argent et cela le stress beaucoup . Ensuite, quand il reçoit son salaire , son niveau de stress s’ élève encore plus puisqu’il a peur de ne pas pouvoir satisfaire tous les faux besoins.

Inconsciemment, Frédéric vit une boucle d’émotions de peur.

  • Je ne pas “tenir” jusqu’à la fin du mois avec ce qu’il me reste.
  • Comment puis-je financer la gym de ma fille ?
  • Quelle stratégie puis-je utiliser pour acheter le dernier iPhone que tous mes collègues ont déjà?

Les facteurs qui aggravent inconsciemment le niveau de stress chez l’individu

Le niveau de stress de Frédéric est ainsi aggravé par des autres facteurs environnementaux que la société a étudié dans les détails.

Frédéric n’a pas suffisamment d’argent pour posséder deux voitures et il préfère laisser sa seule voiture  à sa femme pour accompagner les enfants à l’école. Par conséquent, il est obligé à aller travailler en métro.

Frédéric quitte la maison pour rejoindre le métro et soudain trois personnes se rapprochent de lui pour lui demander agressivement de l’argent.                                                                                                                             Cela augmente son niveau de  stress mais ce n’est pas encore finit.

Frédéric arrive enfin au métro et tandis qu’il attend le train, il est envahit par la foule que comme lui, doit courir travailler.  Finalement il arrive à prendre son train mais il lui est impossible de s’assoir puisque il y a du monde partout.                                                                                                                Au même temps, juste à coté de lui se tiennent 5 militaires armés tandis que une affiche rappelle quoi faire en cas d’attentat.

C’est ainsi que le système opère. Grâce à des stimuli que le conscient perçues comme innocents , il réussi à générer  le stress chez l’individu avant même qu’il commence sa journée l’individu .

A votre avis, pour quelle raison on trouve partout des militaires ou des affiches qui évoquent les attentas? Quel est le véritable objectif de la société ?La réponse est simple!  De telle manière il est possible de réactiver les mémoires traumatiques de l’individu  pour déclencher en lui  le stress post-traumatique.

Qu’estce que le stress post-traumatique ?

Le stress post-traumatique est un stress qui apparaît après un choc ou un évènement traumatique qui a confronté la personne à des sentiments d’impuissance, de peur…

Le stress subi lors de cette expérience est très important. Cependant, la personne perçoit une menace vis-à-vis de son intégrité physique ou psychologique. Ainsi, elle peut percevoir la menace même lorsque il s’agit d’une situation vécue par une autre personne de son entourage.

L’évènement traumatique reste mentalement présent, comme s’il s’était jamais terminé. Cependant, la personne vit dans un état d’anxiété sévère ainsi que dans le contrôle permanent puisqu’au moindre relâchement, elle risque de revivre l’évènement en question et de se sentir menacée.

Le stress chronique enferme l’individu dans un cercle vicieux de fuite ou de combat. Par conséquent, il réagit d’autant plus aux stimuli extérieurs.

L’individu a oublié son existence

Grâce à ses conditionnements, la société a réussi à ancrer bien fort dans l’inconscient de l’individu, les faux besoins « d’avoir » et « de paraitre » en les rendent essentiels. Par conséquent, l’être est devenu juste un « état » à atteindre illusoirement à travers la possession et le contrôle des autres.

Ainsi, l’ individu a appris à chercher à l’extérieur de lui-même tout ce dont il a besoin pour avoir l’illusion de satisfaire ces faux besoins. Lorsque il s’exprime , l’individu dit « je serai heureux quand j’aurai ma maison, ma voiture, ma moto… ».Par conséquent, l’être est devenu un état à atteindre à travers la possession de quelque chose d’extérieur à lui-même.

L’Homme vit dans une société de consommation qui ne tient pas compte de son existence. Cependant, le système fait fonctionner l’ économie en utilisant le besoin essentiel de l’individu de se faire accepter et aimer à travers ce qu’il a, et non pas pour ce qu’il est.

Grâce à ces conditionnements, la société arrive à utiliser le stress comme un puissant outil de manipulation de masse. Cependant, elle  a compris que pour pouvoir endormir le peuple, il faut le stresser.De telle manière , les individu ne peuvent pas réfléchir et ils deviennent esclaves d’une boucle de stimuli-réaction et d’automatismes nocifs.

Le stress et les conditionnements  inconscients

Grâce à des conditionnements inconscients comme par exemple: « La possession de biens génère sécurité et permet l’acceptation et l’approbation des autres » et « Pour pouvoir posséder il faut de l’argent, et pour gagner de l’argent il faut travailler durement »les êtres humains ont déplacés toute leur attention de « l’être « vers « l’avoir » et « le paraître ».

A ces conditionnements , il y a na d’autres qui se sont ajouté en convaincant l’individu que pour satisfaire ses besoins d’avoir et de paraitre il doit travailler. L’individu a donc appris que le temps consacré à exercer une profession représente symboliquement l’argent. C’est ainsi qu’il a ancré en soi la croyance collective  que  « le temps c’est de l’argent. »

« Le temps c’est de l’argent »

A travers la diffusion de cette croyance, l’individu est rentré dans un système générateur de stress. Cependant, il a appris qu’il doit travailler pour satisfaire ses besoins et se garantir sa survie. Ainsi l’individu a ancré en soi la croyance que c’est grâce au pouvoir et à la  richesse qu’il peut être accepté par la société.

Tout le monde est mû par un profond besoin d’acheter et de posséder. Certaines personnes ont des dettes car elles achètent des choses inutiles, uniquement pour assouvir leur besoin de paraitre, de se sentir acceptées ou pour se sentir en sécurité.Pour combler leurs désir de possession, elles passent tout leur temps à essayer de cumuler des richesses et payer leurs dettes !

Pourquoi l’argent  génère le stress chez l’individu

L’être humain est stressé puisque il passe tout son temps à essayer de posséder suffisamment des biens matériels pour se garantir son acceptation dans la société. Cependant, lorsque il arrive à cumuler ses richesses , il commence à avoir peur de les perdre. Par conséquent, il passe tout son temps à  se défendre de la menace représentée par la perte de sa richesse. Cela active le système de défense au stress de l’organisme.

Le vrai piège est que plus l’individu est victime de ses peurs, plus il a  besoin de se sentir en sécurité. Cela l’amène à interpréter la vie comme lutte contre les autres afin de se défendre de la menace qu’ils représentent. Ainsi, il est en lutte afin de réussir à posséder plus qu’eux et d’être le meilleur.

La course vers la possession  ainsi que la peur et la jalousie qu’il ressent envers ceux qui possèdent plus, augmentent le niveau de stress de l’individu.Par conséquent, ce dernier est tellement stressé qu’il passe sa vie à essayer de gagner de l’argent en oublient complètement le vrai sens de son existence.